Parce que le tabac provenait du nouveau monde, il n'atteignit la Chine que vers la fin du XVIe siècle, probablement introduit par des marchants Portugais et des missionnaires Jésuites.
A cause d'un climat différent et d'une grande teneur en humidité de l'air, les tabatières à priser apportées de l'Est n'assurèrent plus leurs fonctions initiales d'étanchéité et furent inutilisables.
 
A cette époque, de petites bouteilles hermétiques terminées par un bouchon étanche étaient utilisées en Chine pour contenir et conserver hermétiquement les herbes médicinales. L'idée fut alors de les utiliser afin de conserver le tabac à priser.
 
Elles se présentent principalement sous forme de petites bouteilles ou flacons de 4 à 8 centimètres de hauteur et 4 à 5 cm de large et leurs formes varient de la plus simple à la plus recherchée. Elles sont équipées de fines spatules/curettes en prolongement du bouchon afin d'en permettre l'extraction de la poudre.
 
*
Flacon en forme de squelette en buis avec curette
 
Traditionnellement les Chinois les portaient attachées à la ceinture dans un petit sac de soie.
 
Après avoir été bannit, comme dans différents autres pays Européens, le tabac fut réintroduit en Chine vers 1644 sous la dynastie Qing. La prise va vite devenir une mode à la cour impériale mais aussi auprès de la haute classe sociale avant de s'étendre à tout le pays au cours du XVIIIe siècle. L'empereur Qianlong était lui -même un fervent amateur de la prise tout comme son premier ministre Ho Sen qui, dit-on, possédait plus de 3000 tabatières !
 
Photo: http://histoire.chinoise.free.fr
Empereur Qianlong, dynastie Qing
 
De superbes tabatières en verre, jade, corail rouge, céramique, ivoire, agate, ambre, laque etc... furent ainsi produites durant cette période.
 
Ambre
 
Corail rouge
 
Ivoire
 
Celles en métal provenaient principalement du Tibet:
 
*
 Os et métal argenté/ Turquoise, corail et métal argenté
 

Les tabatières peintes de l'intérieur:

Les tabatières étaient sculptées, d'autres peintes, et vers 1795, on vit l'apparition des premières tabatières peintes de l'intérieur : une vraie prouesse dénotant la dextérité, la patience et la rigueur de l'artisan. (voir photo ci- après d'une tabatière peinte de l'intérieure, en verre de Pékin )
 
 
Une histoire populaire parle de son origine:
Durant la dynastie des Qing (1644-1911) un officiel qui était adepte du tabac à priser s'arrêta en chemin pour se reposer dans un petit temple. Quand il prit son flacon de tabac à priser en cristal, il s' aperçu qu'il était vide. Il gratta donc le peu de tabac resté collé à la paroi intérieur de son flacon avec une tige de bambou bien aiguisée, ce qui laissa des marques visibles. Un jeune moine le vit faire et cela lui donna l'idée de peindre les flacons de l'intérieur.
C'est ainsi que serait né cet art... 
 
 
Lors de la fabrication d'une telle tabatière, l'intérieur lisse ne permettant pas à la peinture d' adhérer convenablement à la paroi, on eut l'idée d'y introduire du sable et des granulés de fer. On secouait ensuite énergiquement la tabatière afin d'obtenir une surface rugueuse propice à la peinture.
 
L'artiste accompli pouvait alors créer dans un espace aussi restreint tous les thèmes que l'on retrouve dans la peinture traditionnelle chinoise: personnages, paysages, fleurs et oiseaux, calligraphie et créer ainsi de véritable pièces d'art.
 
Pour ce faire, il introduisait un batonnet de bambou pas plus épais qu'une allumette mais beaucoup plus long avec une extrémité en forme de crochet par l'étroit goulot de la tabatière.
 
Trempée dans l'encre colorée et enfoncée dans le flacon, la pointe en forme de crochet lui permettait de créer son image en deux phases principales : il commençait toujours par dessiner les principaux détails et motifs de sa peinture et terminait ensuite par les touches de fond. Exactement à l'inverse d'une peinture normale !
 
Malheureusement, on s'aperçu vite que la partie interne restée rugueuse pour pouvoir être peinte, gardait également la poudre à priser et ce type de tabatière cessa d'être utilisée. La tabatière peinte de l'intérieur devint alors très appréciée des collectionneurs comme un nouveau support original de peinture.
 
Les autres types de tabatières continuèrent à être produites et utilisées au moins jusqu'à la fin de la Dynastie Qing en 1911 lorsquelles furent délaissées à l'apparition de la cigarette.
 
Liste des principales dynasties:
 
Qin Dynasty: 221-207 BC
Han Dynasty: 206 BC-220 AD
Three Kingdoms: 220-280
Period of Disunion: 281-617
Tang Dynasty: 618-907
Five Dynasties: 908-960
Song Dynasty: 960-1279
Yuan Dynasty: 1279-1368
Ming Dynasty: 1368-1644
Qing Dynasty: 1644-1911